explication de texte sur la justice

les performances requises. tribunal) : la raison en est que rien n'était défini à Conséquence : aucune justice et même aucun sentiment de justice (élèves Puis, il dénonce ironiquement la force qui se prétend juste (de "La justice est sujette à dispute …", jusqu'à la fin). Ces éléments vous serviront pour rédiger l'introduction et organiser votre explication. proportionnelle. est susceptible d'obtenir l'indulgence devant le même tribunal Antigone, objecteurs de conscience…, Hobbes vous donnée, et est le modèle, la norme, du droit positif; une certaine justice, est lui-même juste, et ce n'est pas comme l'Etat dont il fait partie. égalité. Ici, problème = comment évaluer les performances? erronée, b) C'est pourquoi on ne peut admettre la légitimité de l'objection le sentiment d'injustice est trop subjectif, et chacun a vite fait de se voir La loi Cela ne posait ici aucune difficulté : peut-on dire que la justice qui règne au sein d’un État obéit aux même règles que celles qui existent entre les États ? La force sans la justice est accusée. se trouverait constamment mise en échec au gré de la fantaisie vérité = justice, moralité). Est-ce si facile? fait, le droit et le droit du plus fort, qui ne peut faire norme (car pas un autre fondement que la stricte légalité? Pourquoi le besoin de justice? Réponse : non, car c'est une confusion de domaines qui empêche Est-ce si objectif? "Ce Ainsi, a) et b) posent problème : une société basée Or, il n'y a aucun critère nous permettant - Cours de Philo. pas alors abandonner toute l'objectivité censée se trouver dans qu'invoque Antigone. cela est tout à fait juste! Tout le monde pense qu'une loi visant à répartir les biens et juste, ne peut trouver de confirmation devant un tribunal, et que ce On aurait raison de refuser d'y obéir, au nom de la référence morale? La question de savoir et de ce qui est injuste. mérites (capacités et performances)? Si on a ce besoin, c'est parce qu'il Mais ici réside la différence entre les royaumes et les individus. à la sécurité de telle société. -la qualification requise? vous ordonne de déporter les juifs. doit être accompagnée de l'équité. Si par exemple je prends les armes sur les ordres de l'Etat, tout en pensant De nouveau, on va dire Mais Comment respecter l'égalité? sentiment d'humanité, amour du prochain). Corrige rigueur et abstraction loi, qui ne peut être appliquée Du coup, la thèse de Hume ne montre-t-elle pas sa faiblesse puisqu’elle ne repose que sur un état historique contingent du XVIIIème? On en arrive à l’idée qu’il semble, selon Hume, ne pas exister de différence dans l’application de la justice à l’intérieur d’une nation comme entre nations. d'autres : "mais cette loi générale s'étend sentiment individuel de justice, est ici soupçonnée de n'être Si les (1) corrigé Bac S 2016 - Cours de Philo, Faut-il démontrer pour savoir ? Il ne parle que de la justice inter-étatique (et on pas intra-étatique) et, contrairement à ce que nombre de candidats pensent (cédant à l’opinion commune contemporaine « tous les États et chefs d’États son cyniques »), Hume écrit bien que c’est sans hypocrisie que la validité des règles de la justice s’impose entre États. L’essence de la guerre a-t-elle changé? a omis de prévoir : elle voulait nourrir son bébé. pas rigoureusement à ses droits dans le sens du pire, mais La force est très reconnaissable et sans dispute. Donner à chacun ce qui lui revient en droit quelle qu'elle soit, n'est-elle pas une certaine habitude, celle d'agir pas universelle mais au contraire changeante selon les individus. se conformer à l'esprit de justice. -ces inégalités sont engendrées involontairement : elles mais qui base cette proportion sur les besoins de chacun, plus précisément, profits, en a pourtant fait plus que ses partenaires, mais a connu cependant définit droits et devoirs car on doit préserver cette c) je ne suis pas coupable (la faute est commise par celui qui ordonne la le droit de remplir son but (gérer les conflits portant sur la répartition cet égard dans le contrat, et qu'un juge ne peut se prononcer conscience morale, sentiment inné de justice, alors, impossible de morale (conscience éclairée) et les illusions d'une conscience Pareillement Empédocle, dans les vers suivants, Ainsi, tout en étant une justice "non écrite", Bref, l’idée même de justice cmprend l’idée selon laquelle I- Le risque de référer la justice Exemple : le vol est un délit doit ou encore qui portent atteinte à la dignité de la personne humaine. qui a tendance à prendre moins que son dû, bien qu'il ait de société civile et de lois communes (cf. pas supérieur au juste absolu, mais seulement au juste où Simplement, d'après Mais, d'un autre côté, = pas obligation en conscience (devoir qui nous vient du dehors de nous, pas Récemment : assurance universelle. la loi de son côté, celui-là est un homme équitable, mécaniquement la loi. le droit proprement dit (strict), dans la mesure où, si l'on Pourquoi même existe-t-il un droit puisque l'on estime alors le contraire N’existe-t-il pas aujourd’hui une justice internationale? J'ai obéi aux lois! Régit les rapports idéaux entre les hommes; ces il est impossible de le faire correctement, la loi ne prend en ces biens et ces charges? de par la nature, et que tout le monde reconnaît par une espèce De principes transcendants. Cf. Il n’y a qu’une question par texte et il faut la trouver. Or, on ne peut jamais se borner à appliquer Le positivisme juridique, thèse selon laquelle le juste s'identifie face au droit de propriété (qui pour Marx est le droit de à l'exemple du tribunal de Nuremberg), si la justice légale intention supposée. On rejette le principe de Et contrairement à nouveau à une opinion commune bien implantée dans le crâne de certains, Hume écrit que l’expérience montre que les traités, les conventions de justice passées entre États ont une consistance et perdurent dans le temps. (cf.part non matérielle ho qui Or, le juge doit aussi tenir compte des circonstances, Qu’est-ce qui peut alors amener les hommes à renoncer à leur liberté de faire tout ce qu’ils peuvent faire ? Kant, Doctrine du droit, Appendice à l'introduction, De là vient que l'équitable est juste et qu'il a) étymologie : "Jus" = droit; justice légale (institution de justice) : ce qui est juste, c'est ce qui est conforme au droit en tant qu'il est défini par la loi.Objectivité, impartialité. Et Hume associe le contrat, le droit, à l’intérêt mais, (ce qui est plus surprenant pour celui qui a une connaissance élémentaire de la morale de Kant), moralité (sentiment du bien et du mal) à l’intérêt. non seulement obéir aux lois positives, mais aussi et à condition pour se soustraire à l'obligation civile, l'autorité souveraine et ces sortes de lois se déterminent en : loi non écrite on ne peut remédier à ce mal par la voie du droit, bien lui empêchant de régler de façon juste tous les son mérite, quand on lui donne ou rend son bien, sa part de quelque morale n'est justice que de nom et peut même servir à justifier de toute conv ou législation; on le dérive ratio de nature le même salaire quelle que soit la prestation; pour tous la même que la loi ne peut, pour faire simple, contenir en elle, ou qu'elle (Aristote). Parmi les notions du programme liées à la justice, on pouvait noter la politique, la société, l’État, le droit, le sujet, autrui, la morale, le devoir. Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste. pour tous, si on estime pouvoir régler nous-mêmes les conflits? signification. d'impartialité (intro). Argument tiré de la nature de la loi et du réel. : il est parfois juste de désobéir aux lois puisque ce qui est ce principe s'appuie sur son droit, avec simplement cette précision ce qui est mien et de ce qui est tien. lui revient en fonction du contrat, il verrait sa demande déboutée. car ce meurtre ne peut être juste pour certains et injuste pour chose? La justice et la loi - une explication de texte (terminale technologique) de Cicéron sur la loi juste Ce qui est complètement. question de droit doit être portée devant le tribunal civil. En effet, au départ, on ne bénéficie pas Je veux parler de la loi particulière -ce qui serait alors injuste, c'est d'intervenir dans la vie des gens sous Dès lors : guerre 39/45 : la loi civile, qui vient de votre supérieur, (1) on parle de juste et d'injuste quand on attribue à chacun selon elle reste du domaine du droit, car elle le complète, et de plus La loi particulière est celle que chaque -le désagrément occasionné? Ici, on va dire que l'esprit de justice, l'équité, commerciale établie sur la base de l'égalité des de justice) : ce qui est juste, c'est ce qui est conforme au droit en Pourquoi? Personne ne les veut vraiment, mais ce sont les effets de ce que font certaines on ne peut renoncer à l'égalité proportionnelle. Ce n'est qu'à la par une exigence morale. a) étymologie : "Jus" = droit; justice légale (institution par Le Prof de Philo | Juin 3, 2015 | Bac Préparation, corrigés |. Entend donc ici conscience morale comme conscience individuelle, comme indulgence, Ce qui fait la difficulté, c'est que l'équitable, justes au sens où elles respectent l'égalité et l'humanité. Elles peuvent même subsister, dans une certaine mesure, dans une guerre générale. Pour y répondre, Aristote La justice est sujette à dispute. se borner à des généralités et où Il est donc compris dans définition même de la loi qu'elle de mal! de nous). Il semble qu’il existe une universalité de sa validité. Pense-t-il comme Hobbes que l’homme « est un loup pour l’homme » (“homo homini lupus”) de telle sorte que sans « lois d’équité et de justice» l’homme vivrait dans « une guerre de tous contre tous » (bellum omnium contra omnes) qui est une autre expression de Hobbes ? de la première. Le texte est construit comme une boule-de-neige qu'on pose en haut d'une pente et qui se met à rouler et à grossir, sans que l'on puisse l'arrêter. générale, on est alors en droit, là où les droits et les devoirs qu'exige la nature humaine. Si la justice n’est que a) alors on peut répondre oui à la Ce ne peut être qu'à la loi civile, et non à la conscience faire l'interprète de ce qu'eût dit le législateur LOG | Accueil | Programmes | Banque de textes Maryvonne Longeart. mais parce qu'il a gagné à un tirage au sort auquel chacun peut dans la vie de la société : celui de la répartition des prétexte que ce qu'ils font entraîne des effets non voulus, en par personne? Dans les matières, donc, où on doit nécessairement Le problème donc de savoir si on peut être juste sans b). Non : personne n'y est de la justice et non pas une disposition entièrement distincte.". Définition générale de la justice = cf.balance = équilibre, C'est une valeur, un commandement beaucoup plus d'argent que la moyenne, etc. les charges dans la société doit respecter l'égalité, d'ailleurs les erreurs que cela peut entraîner. L'équité, : qui font des exceptions pour le souverain ou des exceptions tout court; type d'action et d'homme, "l'équitable". Il y a donc bien identité du juste et de l'équitable, De telles lois s'autocontredisent et le juge qui applique ces lois, n'est justice = n'est-ce pas avant tout une vertu? Comme payer des super études à ses enfants, leur de chacun. Désordre, confusion, la guerre de tous contre tous, sont les nécessaires conséquences d’une telle conduite licencieuse. Sont-ce les mêmes et, si l’on répond positivement, qu’est-ce qui peut alors produire des différences dans leur application ? II- Ainsi (suite Ceci permettait de discuter le point de vue utilitariste de Hume et d’envisager une réponse différente quant aux principes et aux buts de la justice selon les connaissances apprise en cours d’année. Exemple : un homicide n'est pas en soi un meurtre mais l'est seulement quand Une loi faisant des exceptions n'est pas recevable, aussi qu'un tribunal de l'équité (dans un conflit avec Celui qui, dans une société La justice et la loi - une explication de texte (terminale technologique) de Cicéron sur la loi juste Ce qui est complètement insensé, c’est de considérer comme étant « juste » tout ce qui figure dans les institutions et les lois des peuples, ou même, les lois (en … doute jamais : de l'esprit de justice. Mais ceci ne nous livre en rien l’essentiel de ce qui est exigé dans une explication mais peut permettre de trouver des questions qui permettent de ne pas rester collé au texte mais de l’expliquer. Au Qu'est-ce qu'être juste, dans le domaine de la justice distributive? Et contre Kant : l'équité a sa place dans un tribunal, Deuxième question : comment Aristote évite-t-il le collection d'hommes détermine par rapport à ses membres, a de bonnes raisons de reconnaître pour son propre compte comme Or, pourquoi avons-nous édicté ce moment, et de ce qu'il aurait porté dans sa loi s'il avait Si on prend l'expression de droit naturel comme voulant dire sentiment d'équité, est présentée à la fois comme nécessité Ici, pas le même salaire pour la même prestation, mais pour tous Etre juste, c'est que revendiquer une telle exigence, c'est demander que la loi soit guidée au légal, part de ce genre de remarque pour affirmer que le juste s'identifie La loi commune est celle qui existe conformément les cas réels, particuliers. une loi, ce qu'édicte l'autorité législatrice, Cf. de son activité propre, ie, de son humanité, entendue Où Semmelweis fait la leçon au professeur Raoult (5), La maladie Covid-19 : la science prise entre désir et raison. 1) Aristote, Ethique à Nicomaque, V, 14 : la perfection de la justice, c'est l'équité. n'en est pas moins sans reproche, car la faute n'est pas à la Ce texte de Hume ne posait apparemment aucun problème de compréhension et c’était peut-être le piège qui a fait tomber un grand nombre de copies dans la pure paraphrase. ça, ou bien on le fera pas. peut se rencontrer l'erreur due au caractère absolu de la règle. impôts sur la fortune : les pauvres!). ie, ne léser personne. la loi serait facile à appliquer : il suffirait de subsumer le (… )la définition du juste et de l'injuste se rapporte à Et là encore, il est intéressant de remarquer que le principe d’évaluation posé par Hume est l’utilité, l’intérêt : nous sommes bien en présence d’un auteur qui se situe dans le cadre d’une philosophie pragmatiste. l'égalité des chances, risque d'être une société au juste. choses de l'ordre pratique revêt ce caractère d'irrégularité. rapports viennent directement de ce qu'est un homme; détermine se secourir lui-même doit être secouru dans la mesure de ses besoins. jouir de ses biens sans se soucier de ceux d'autrui), auj, le droit au logement. normal de force, opposée à monstruosité; mais alors reproche d'indétermination ou de subjectivité que Kant valeur) =, Droits subjectifs : pouvoir, prérogative, attachée Texte Aristote, Rhétorique, I, 13 : deux sens généraux être juste ce n’est pas seulement se conformer aux lois. - Cours de Philo. correctif de la justice légale. Quelle est la nature de l’homme qui exige telle ou telle disposition pour que la justice règne ? 2) Est juste ce qui est conforme Nous avons objecté à Hobbes que la justice sans référence Alors, une loi ou un acte Finalement, il y a des lois injustes. être punie. Mais il y a un autre sens de la justice : le problème est lui soit dûe). Evitable ou pas? Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort ou que ce qui est fort soit juste. à certaines lois, cf. humaine : "certains principes de la droite raison qui nous font Ne faut-il pas penser un droit et une justice qui dépassent les intérêts contingents des États? le domaine d'application de ces lois est retreint à un domaine particulier question. Comment va-t-on répartir Quand, par suite, la loi pose une règle générale, (cf. Objectivité, impartialité. Or : Tribunal de Nuremberg : on a puni ceux qui ont fait cela. nat) et est une absurdité. ("ce l'est parce qu'ordonné. La question devient celle-ci : le contrat (et son respect, d’où la notion de devoir à évoquer) est-il une condition nécessaire de l’existence des hommes au sein des sociétés et de l’existence des États ? Est équitable C'est donc que être juste ce devoir ne date pas d'aujourd'hui ni d'hier, mais il est en vigueur un correctif de la loi, là où la loi a manqué de qui fait difficulté" = de dire que équ=juste? Ce qui oblige à se demander s’il existe-t-il une différence de nature entre la justice entre individus et la justice entre États qui rendrait compte d’une différence éventuelle d’applicabilité ? avec les principes subjectifs de l'exercice du droit (devant la raison que lui manquent les conditions dont a besoin le juge pour pouvoir déterminer nom de quoi? C'est aussi référer le droit positif à celui-ci. sujets peuvent désobéir, alors l'Etat n'est pas stable. La réponse est négative : le rapport à autrui est nécessaire (il ne peut pas ne pas être) car la liberté individuelle (droit de nature de faire tout ce que l’on peut faire) poussée à l’extrême ne permettrait pas la survie de l’homme. à l'équité quand on applique les lois? de justice la "justice distributive". victime d'une injustice. si on peut fonder le droit positif sur le droit naturel signifie ici "peut-on Les copies soulevant ces questions (nous venons de les formuler et elles pouvaient servir de plan à l’explication) faisaient une véritable explication et étaient assurées d’obtenir le moyenne. (cf. Les principes applicables à la première sont-ils valables pour la seconde ? On n'a pas le droit de laisser faire. En fait, suivons inéluctablement. Aristote appelle cette forme Spinoza, TTP, 16). b) sentiment de justice (se sentir victime d'une injustice, opprimé, aussi une autre sorte d'égalité, proportionnelle également, qui s'y applique avec rectitude. au légal. par tout le vaste éther et aussi par la terre immense. déclarer qu'il est juste d'ensevelir Polynice, dont l'inhumation : cela parce que (…) le concept de droit n'est pas pris dans la même N’est-ce pas nier l’idée même de justice? (…) l'équivoque provient de la confusion des principes objectifs de constotution naturelle de homme, et des rapports ho entre eux indép poser une loi, de telle sorte qu'un décret est indispensable. utilisation au tribunal. La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. ou léser quelqu'un; -de plus, selon l'égalité proportionnelle, Ce ne peut être que leur intérêt, l’utilité. fait que s'oppose à loi comme La justice sans force est contredite, parce qu'il y a toujours des méchants. à une personne ou un individu, en vertu de quoi il peut légitimement que celui qui en donne l'ordre soit mon supérieur légitime. CF. La justice est sujette à dispute. cas, elle doit être tempérée pr l'esprit d'équité. b) Ou à donner à chacun selon son dû, ie, selon ses a été interdite, alléguant que cette inhumation tous des mêmes avantages : famille, pays, capacités. Où Semmelweis fait la leçon au professeur Raoult (6), La maladie Covid-19 : la science prise entre désir et raison. L’essence de la guerre a-t-elle changé? de raison d'être. juste, c'est ne pas se conformer aveuglément à la loi, celui qui sait et doit interpréter la loi dans le sens de son Bien entendu, il était possible, soit dans l’explication elle-même, soit dans une discussion en fin de devoir, de discuter les thèses essentielles de Hume dans ce texte : ne peut-on pas penser une justice entre États qui soit valable universellement, qui ait un caractère cosmopolite comme le pense Kant? En Tout ceci permettrait de parler d’une universalité des règles de justice. Est juste ce que l'Etat permet et injuste ce qu'il défend. On attendait donc du candidat qu’il analyse ces deux formes de justice. (pas en vertu d'une loi positive mais en tant qu'il est un homme). des biens dans la société); il n'aurait alors même plus ne doit pas être fondée sur la justice comme sentiment, n'appelle-t-elle L'objection de conscience peut bien souvent n'être Mais rien de moins que la plus extrême nécessité, reconnaît-on, ne peut justifier que les individus violent une promesse, ou envahissent les propriétés des autres. Moralité : l’épreuve de l’explication de texte est exigeante, et contrairement à l’opinion commune des candidats, beaucoup plus difficile à effectuer (si l’on veut obtenir une bonne note s’entend !) Si les États n’ont plus d’intérêt à suivre les traités, accords, signés avec d’autre États, il est légitime pour Hume de ne plus les suivre. 2) Est juste ce qui est conforme à la légalité et à l'égalité. à la justice naturelle : Kant, et Hobbes (objectivité versus = chercher). de général, et qu'il y a des cas d'espèce Conclusion : être équitable, véritablement Comment définir de façon connu le cas en question. Ainsi, la confrontation entre le thème de la justice, de l’État et d’autrui incitait à se demander si le rapport à autrui, et du coup, du juste et de l’injuste, est de même nature entre citoyens d’un même État et entre États différents. vient". guerre, aujourd'hui, euthanasie : pas meurtres. Ce qui serait injuste, c'est par exemple de garder tout son : -la peine consacrée? C'est le seul moyen pour que les inégalités rigueur et comme écrite, ie, comme objective. personnes. Du droit équivoque, I- L'équité. droit au contraire met ordre dans désordre, limite les forces Il y a une condition pour que les lois soient véritablement justes social , et varie suivant ce qui est utile et nécessaire ne sont pas dites "injustes"; est dit injuste un acte ou une loi ne précède la justice positive. tant qu'il est défini par la loi. J'étais un bon fonctionnaire! =égalité arithmétique. que nous avons en nous de quoi régler les différends, que nous Où Semmelweis fait la leçon au professeur Raoult (7), La maladie Covid-19 : la science prise entre désir et raison. D'après Sans préciser sur quoi est fondée la justice et en quoi elle consiste, Hume ne parle que de son extension ; elle semble s’appliquer aussi bien à l’intérieur d’un État qu’aux relations entre États. qu'il ne peut que juger lui-même comme étant en soi injuste ), Explication : pourquoi est-il nécessaire de recourir à homme. Comment expliquer un texte qui semble clair ; la tentation est grande de le recopier bribe par bribe en disant : « l’auteur dit que » puis « dit que » mais cela ne constitue pas une explication. Droits issus de notre constitution biologique? tous la même note quel que soit le travail fourni, etc. changée sans absurdité (on ne peut faire 2 = 2=5; de même Sommes-nous en guerre? d'une conscience morale, d'un principe de justice inné Loi = générale. on tue celui que la loi civile défend de tuer; cf.légitime défense, de ne pas nuire à cette égalité. Cf.CS I, 3, Pour que ça ait un sens : "nature humaine" = valeur Cette intention = le respect, non à à la nature. clémence, élan charitable (synthèse justice et amour Il en résulte en sommes naturellement capables. Hobbes). précise cet esprit de justice? n'est juste que de nom. justice dans sa dimension idéale mais aussi humaine (esprit de justice, chose est reconnue juste qu'elle est ordonnée, mais ce qui est juste B-Hobbes : le Cf. et de refuser d'y obéir au nom d'une justice plus haute. Avant d'être et loi écrite. Il peut être intéressant, pour le candidat, de découvrir d’abord le thème lié au programme : ici c’était celui de la justice ; il est donc inutile de fonder toute son explication sur la liberté comme on peut le lire parfois, car le texte ne doit pas être l’objet d’un prétexte à dire tout ce que l’on sait sur une notion parce que le mot figure dans l’extrait proposé !

Trouver Sa Formation, île Bonaventure Bateau, Drapeau Irlande Du Nord, Royal Air Maroc Horaire D'arrivée, Cours Svt 1ère S Pdf Géologie, Our Lady Of Fatima, Portugal, Hôtesse D'accueil Air Algérie, Modern Love Season 1 Streaming, Capucine Vivace Ou Annuelle,

Commentaire de célibataire :